Lecture : idées, coups de coeur...

Notre  prochaine rencontre :

 

mardi 04 octobre, échanges de nos lectures d'été.

14H salle 17

 

 

 

Idées de lecture du 

mardi 19 avril 2022


SIMONE Van der VLUGT :  La maitresse du peintre

 

L'histoire incroyable et vraie de Geertje Dircx, maîtresse désavouée du peintre Rembrandt et réhabilitée dans ce roman.

Veuve d'à peine 30 ans, elle entre au service de Rembrandt en 1642. Après le décès de son épouse, Rembrandt va la considérer comme sa femme et lui promet fidélité. Mais en 1650 c'est sur son instigation qu'elle sera arrêtée brutalement et de façon inattendue.

 

ERIC VUILLARD : Une sortie honorable

 

Ce livre entre récit et roman nous raconte la guerre d'Indochine (1946-1954) en commençant par un aperçu effarant sur les désastres de la colonisation.

La guerre sur le terrain et ses déboires.

La guerre débattue au parlement parisien. Le contraste saisissant entre les salons feutrés à Paris et les réalités du terrain.

Texte superbe et intense, bref et concis. On retrouve bien là l'auteur de "l'Ordre du jour".

 

VERONIQUE OLMI : Le gosse

Ce livre retrace le parcours d'un enfant de l'Assistance publique dans l'entre-deux guerres.

Après le décès de sa mère joseph 8 ans sera emmené à la prison de la petite roquette puis à la colonie pénitentiaire de Mettray où il connaîtra la violence les abus la privation d'amour et de considération.

Roman poignant puissant et dérangeant sur le sort des enfants orphelins au sortir de la grande guerre. 


AKI SHIMAZAKI : Semi

 

Un vieux couple de japonais vit paisiblement dans une maison de retraite. A l’occasion d’un concert, la femme atteinte d’Alzheimer, va retrouver des bribes de mémoire et ses révélations vont perturber l’équilibre de ce couple que l’on ne découvre pas si parfait malgré les apparences… Le narrateur (qui est l’époux) évoque « cette crise conjugale » avec un calme, une bienveillance, une compréhension, une lucidité qui donnent au récit une grande poésie et une vision optimiste du couple auquel après 48 de mariage et d’erreurs, une seconde chance est donnée.

Un très beau livre qui montre comment accepter ses erreurs, surmonter ses rancœurs peut être source de sérénité et bonheur.

 

KARINE TUIL :  La décision

 

Ce roman très documenté plonge le lecteur dans le quotidien d'une juge anti-terroriste confrontée à un double choix, l'un dans sa vie professionnelle, l'autre dans sa vie intime.

L'auteur décrit avec minutie le fonctionnement et le déroulement de l'instruction, avec des retranscriptions d'interrogatoires, des extraits d'écoutes téléphoniques. Elle dessine chaque étape de ce long processus de recherche de la vérité avec les doutes qui l'accompagnent et les enjeux politiques qu'il sous-tend.

 

PIERRE LEMAITRE :  Au revoir là-haut (prix Goncourt 2013) 

 

 

Ce grand roman sur la France d'après la guerre de 14 présente un tableau cocasse et désenchanté mêlant le tragique et l'humour avec des personnages inoubliables et poignants. Le récit est riche en rebondissements, émaillé d'arnaques, vengeances et impostures. Le suspense est intense. C'est un livre magnifique, captivant, profond et émouvant.

 

Idées de lecture du 

mardi 22 mars 2022

 

 

 

LIVRES D'AUTEURS D'AMERIQUE DU SUD


RODRIGO REY ROSA (né au Guatemala en 1958) :

Pierres enchantées (nom d'une bande de jeunes délinquants redoutée à Ciudad de Guatemala)

 

A travers un fait divers, un petit garçon renversé par une voiture, l'auteur nous emmène dans l'enfer de la violence... tentative de meurtre- rapt- compromission- trahison- homme d'affaires sans scrupules et sur les trottoirs les démunis qui n'ont qu'un souci, manger. L'auteur nous a prévenu :

Guatemala : le pays le plus beau, les gens les plus laids. "

 

ELSA OSORIO (auteur Argentine née à Buenos Aires en 1952 - militante pour la défense des droits humains) : Luz ou le temps sauvage

 

Roman poignant pour découvrir une des périodes les plus sombres de l'Argentine (1976-1983) : 50000 disparus, 15000 fusillés, 9000 prisonniers politiques. Et aussi 500 bébés enlevés aux prisonnières et donnés aux familles des tortionnaires dont LUZ qui part à la recherche de sa vraie famille...

 

JOSE MARIA ARGUEDAS (auteur péruvien)  : Les fleuves profonds

  

Roman inspiré par son enfance. Dans les vallées du sud du Pérou, le jeune Ernesto et son père, avocat pauvre, errent de ville en ville. A 14 ans ,son père le confie à un collège religieux pour faire son éducation. Ernesto, qui parle le Quechua et le Castillan peut aussi bien parler aux fils de riches propriétaires qu'aux indiens . Il connaît le désarroi au milieu de camarades brutaux ou vulnérables. Il découvre le sort misérable des péons, suit les émeutes des métisses, découvre la souffrance et la solitude....Un roman grave d'apprentissage et  aussi plein de poésie.


GABRIEL GARCIA MARQUEZ (auteur né en 1927 en Colombie, mort à Mexico en 2014 - Prix Nobel de littérature en 1982) : 100 ans de solitude 

 

Paru en 1967, ce roman a été traduit en 35 langues et vendu à 30 millions d'exemplaires. Un des plus grands romans du XXème siècle.

Epopée dans le village mythique de Macombo, depuis sa fondation par Arkaio et Ursula, deux cousins mariés par amour, rejetés par leur famille et auxquels on a prédit du fait de leur consanguinité un enfant à queue de cochon. Le village prospère, puis à la 7ème génération, après 4 ans de pluie, une sécheresse de plusieurs années, c'est la décadence et la naissance de cet enfant avec une " queue de cochon " qui sera dévoré par des fourmis…  Ce roman est un mélange de réalisme, l’arrivée du chemin de fer, la répression par l'armée de manifestation ouvrière... et de magie, tapis volant, prédictions sur 100 ans d'un livre écrit en sanscrit...  Un chef -d'oeuvre à lire absolument...

 

ISABELLE ALLENDE (née à Lima en 1942, nationalité américaine) : L'amant japonais 

 

Deux histoires croisées dans une maison de retraite : Alma, octogénaire pleine d'allant et Irina, une infirmière moldave.  Son petit-fils tombe amoureux de la jeune fille et multiplie les visites à sa grand-mère. Au fil des mois, Alma raconte ses souvenirs : sa fuite de Pologne dans les années 30, et surtout son amour pour Ichimei, le fils du jardinier japonais.

Un livre sur la vieillesse et la mémoire, l'intolérance et le racisme.

  

MARIO VARGAS LLIOSA (né au Pérou en 1936 - naturalisé espagnol - auteur de romans et essais politiques. Lauréat du prix Nobel de littérature 2010) :

Le héros discret  (2013)

 

L'histoire se passe au Pérou à Piura. L'auteur dépeint la situation actuelle qui voit se développer la corruption et la cupidité. 2 personnages principaux : Felicito Yanaqué, patron d'une entreprise à Piura qui reçoit des lettres avec menaces et racket... Ismaël, patron d'une riche compagnie d'assurance dont les fils souhaitent la mort pour obtenir l'héritage. Portrait critique du Pérou contemporain.

Du même auteur :

" Le paradis un peu plus loin " (2003) : le récit met en scène les vies parallèles et le destin commun de la célèbre féministe franco-péruvienne, Flora Tristan, et de son petit-fils, le peintre Gauguin qu'elle n'a jamais connu. Deux êtres libertaires, passionnés qui iront jusqu'au bout de leurs rêves. Le " paradis " qu'ils cherchaient se trouve toujours " un peu plus loin ".

 

Deux personnalités hors du commun prêtes à tout pour réaliser leurs desseins.


JEROMINE PASTEUR (petite cousine de Pasteur née en 1954 - exploratrice et aventurière) : Selva sauvage

 

Récit du voyage effectué en 1981 par l'auteur en Amazonie : rencontre d'une tribu indienne dont elle peint l'existence au cœur d'une nature sauvage et dont la vie est menacée par les explorateurs, les trafiquants de drogue ou de bois, guidés exclusivement par l'appât du gain et du pouvoir. 

Un livre captivant et parfois bouleversant.

 

SANTIAGO AMIGORENA (Argentin né en 1962) : Le ghetto intérieur (2019)

 

L'écrivain raconte son grand-père juif polonais émigré en Argentine avant-guerre. Méditation sur l'exil et le silence d'une famille restée à Varsovie. Description du ghetto de Varsovie et de l'enfermement progressif de son aïeul devenu muet. Livre superbe et troublant.

 

LAURA ESQUIVEL (écrivaine mexicaine née en 1950 - engagée politiquement) :  Malinche 

 

L’histoire de la maîtresse de Cortes, la traitre, qui lui a livré l'empire aztèque.

Livre au langage agréable et familier.


ELISABETH BURGOS (ethnologue latino-américaine) : Moi, Rigoberta Menchu

 

Biographie d'une indienne quetchua qui se réfugie au Mexique après le massacre de sa famille en 1979 pendant la révolution. Elle apprend alors à lire, à parler espagnol et crée une école pour les indiens. Elle se bat pour les droits de son peuple ce qui lui a valu entre autres le prix Nobel de la paix en 1992.

Récit puissant et souvent bouleversant sur la vie des indiens.

 

LUIS SEPULVEDA (écrivain Chilien né en 1949 mort en 2020) : Le vieux qui lisait des romans d'amour (Prix France culture étranger 1992 traduit en 35 langues et adapté au cinéma en 2001)

 

Ce livre dénonce la destruction aveugle de la forêt amazonienne. Histoire d'un vieil homme ami des indiens shuars, qui quitte ses romans d'amour, pour chasser le vrai coupable d'un chasseur blanc : une panthère majestueuse.

 

Hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie est menacée.

 

Idées de lecture du 

mardi 18 février 2022

 

 

LIVRES D'AUTEURS ESPAGNOLS


 

 

ROSA MONTERO : La bonne chance

 

Pablo Hernando, architecte récompensé par de nombreux prix internationaux prend le train à Madrid pour Malaga où il est attendu pour une conférence. Au cours du voyage et de façon inattendue, il descend à Pozonogro. Qu'est-ce qui a poussé cet homme célèbre à descendre du train et à se cacher dans un village perdu ? Veut-il recommencer sa vie ou en finir ?

Un livre sur le bien et le mal contrebalancé par l'amour, l'espoir et la "bonne chance".

 

ROSA MONTERO : Belle et sombre

 

A sa sortie de l'orphelinat, une petite fille se retrouve au cœur d'une famille de saltimbanques logée dans un hôtel minable. Certains membres de cette famille baignent dans des combines peu flatteuses. Heureusement, pour sublimer le quotidien, il y a la grand-mère respectée par tous et la naine "Airella".

C'est la petite fille qui parle. La frontière entre le réel et l'imaginaire de l'enfant est parfois mince. Un roman d'une poésie rare.  Un beau livre.

 

CARLOS RUIZ ZAFON : La ville de vapeur

 

Série de nouvelles où Barcelone joue un cadre et un acteur essentiel. Evocation dans la brume, la pénombre et le mystère de moments de vie, d'apparitions de filles et de femmes de toutes conditions dont le narrateur observe et partage des fragments d'existence tout au long d'un XXème siècle marqué par les fractures sociales et politiques.

 

 


CARLOS RUIZ ZAFON : A l'ombre du vent

A Barcelone, Daniel dont la mère est décédée et le père libraire de livres anciens, choisi au "cimetière des livres oubliés" un livre "l'ombre du vent" qui sera le livre de sa vie. Devenu adolescent, il fait une recherche sur l'auteur du livre.

Livre monument de renommée internationale qui réunit tous les genres, de la balade dans Barcelone la nuit, au roman policier, c'est magique, raffiné, plein d'humour.

 

CARLOZ RUIZ ZAFON : Marina

Deux adolescents, Oscar et Marina, sont fascinés par l'énigme d'une tombe anonyme gravée d'un mystérieux papillon noir. Ils vont réveiller les fantômes d'une funeste tragédie.

 

Roman captivant dans une Barcelone "baroque et mythique" avec suspens, mystères, aventures… Agréable lecture pour tous les âges.

 

RAMON D'ENFER : Requiem pour un paysan espagnol

 

Témoignage des souffrances de la société paysanne espagnole en Aragon lors de la montée du fascisme qui marquera pour longtemps l'histoire de l'Espagne.


JAVIER CERCAS : L'imposteur

 

L'auteur raconte la vie d'Enric Marco. Celui-ci s'est inventé un passé de déporté au camp de Flossenbürg et a raconté son parcours dans les écoles et les médias. C'est une histoire vraie pleine de mensonges. Quand Benito Bermejo, historien, spécialiste de la déportation dans les camps nazis, dévoile l'imposture, le scandale est mondial. Comment le public a-t-il pu se laisser berner par ce personnage ?

 

LLUIS LLACH : Les femmes de la Principal

 

1893 : le Phylloxera touche l'Espagne. Maria tout juste 20 ans est l'héritière du vaste domaine "la Principal" qu'elle replante en cépages américains. Elle le dirige d'une main de fer, comme le feront sa fille et sa petite fille.

Trois femmes, trois Maria, belles, instruites, au caractère bien trempé, ont dirigé et fait prospérer le domaine sur plus d'un siècle dans une Espagne tourmentée.

 

ISABEL ALLENDE : Plus loin que l'hiver

 

Une histoire rocambolesque avec 3 personnages : Richard, professeur d'université à Brooklyn sexagénaire et vieux garçon, Evelyne une jeune immigrée guatémaltèque sans papiers, et Lucia, la locataire chilienne de Richard. Ils vont vivre une incroyable aventure depuis l'état de New-York jusqu'au Chili dans les terrifiantes années 1970, jusqu'à Rio de Janeiro dans les années 80 et les passeurs mexicains d'aujourd'hui.

 

Une histoire multigénérationnelle d'amitié et de rédemption. Un magnifique roman d'humanité de tolérance et de résilience.

 

 

Idées de lecture

du

 

 

mardi 18 janvier 2022

 

Livres "Coup de coeur"


Vous plaisantez Monsieur Tanner de Paul Dubois

 

Anecdotes humoristiques autour de la restauration d'une maison délabrée, dont Monsieur Tanner a héritée, par des artisans plus ou moins honnêtes et scrupuleux.

 

La sœur disparue de Lucida Riley

 

7ème tome d'une saga irlandaise autour de la symbolique d'une bague à 7 branches évoquant 7 étoiles et de 7 sœurs adoptées, pour recevoir l'héritage de leur père adoptif, elles doivent résoudre des énigmes aux quatre coins de l'univers...

 

Le cerf-volant de Laetitia Colombani

 

La jeune Léna, partie en Inde après le décès de son fiancé, rencontre sur la plage une petite fille jouant avec un cerf-volant. Cette enfant a été confiée par ses parents (intouchables) à un restaurateur qui en a fait son esclave. Léna entreprend d'ouvrir une école pour instruire et protéger ces enfants exploités.


Les flammes de pierre de Jean-Christophe Rufin

 

Histoire d'amour sur fond de haute montagne entre Rémy guide et beau gosse et Laure, financière parisienne d'allure réservée. Après une rupture douloureuse, un grave accident et un sauvetage en pleine tempête, ils retrouvent un sens à leur vie et leur amour au refuge de "la Charpoua", une petite cabane de bois isolée et sans confort, non loin de l'arête des " Flammes de Pierre" qui monte sur 1500m de la mer de Glace jusqu'au pied du petit Dru.

 

La toute petite sœur d'Agnès Ledig

 

Rencontre à la gare d'Austerlitz de deux êtres abimés par la vie dont une grande sœur qui a tout sacrifié pour s'occuper de sa petite sœur.

 

Tout le bleu du ciel de Mélissa Da Costa

 

Emile 26 ans atteint d'Alzheimer n'a plus que 2 ans à vivre. Une jeune femme "naturopathe" répond à sa petite annonce et partage avec lui un voyage en camping-car. Elle-même est éprouvée par la vie : elle vient de perdre un enfant handicapé victime d'une noyade. 


Bérézina de Sylvain Tesson

 

Récit de voyage autobiographique.  A l'occasion du bicentenaire de la retraite de Russie, Sylvain Tesson refait avec ses amis le périple de la Grande Armée de Moscou aux Invalides soit plus de 4000km d'aventures, d'anecdotes historiques qui, parfois, rétablissent des idées fausses.

 

S'adapter (prix Femina) de Clara Dupont-Monod

 

Histoire d'une fratrie autour d'un enfant à l'état végétatif qui a vécu 8 ans. Le frère ainé aux instincts quasi maternels, la cadette dévorée par la rage et le "dernier" né tardivement après le drame. Courtes phrases au style magnifique. Une tragédie au cœur des Cévennes à travers le témoignage de trois enfants.

 

Un dangereux plaisir de François Vallejo

 

Parcours d'un enfant mal nourri par sa mère qui, après bien des épreuves et aventures, réalise son rêve : devenir cuisinier. A force d'observations, il devient un génie culinaire, un magicien des sens, des goûts et des saveurs.

Idées de lecture

du

 

 

mardi 26 octobre 2021

 

 

« Du côté de l’Islande »

 

 

A proximité du cercle polaire, il est une île, balayée par les vents et la pluie. Sous cette terre couve le feu, sur cette terre souvent aride, les cascades ruissellent. C’est l’Islande, pauvre en habitants mais riche en écrivains. Poètes et romanciers islandais évoquent avec talent ce pays de feu et de glace et montrent la richesse de leur imaginaire.

 

 

Lisons…


Ragnar Jonasson nous propose avec « Natt » une « enquête » policière qui « enquête » aussi sur les volcans dont le nombre sur cette île est inouï (130 actifs) et les éruptions nombreuses (20 à 25 par an). Elles sont dangereuses par la lave rejetée, détruisant toute végétation mais aussi leurs cendres polluantes qui « obscurcissent » un ciel déjà trop souvent « obscur » On dit qu’en 1783 les éruptions ont tué 2 Islandais sur dix, morts de faim.

Le continent européen lui-même n’est pas à l’abri de la pollution volcanique islandaise.

 

Continuons avec Ragnar Jonasson avec la trilogie « La dame de Reykjavík »

 

Tous les ingrédients pour fabriquer un bon polar sont là : un lourd secret, un suspens, une fin inattendue des enjeux sociétaux, une rivalité... et l’alchimie se fait pour un bon roman dépaysant !


Quittons la terre et ses « écueils » pour affronter la mer tout aussi fatale avec Jon Kalman Stefansson 1963 « Entre ciel et terre » Ce roman surprend déjà par son style, sa construction. En effet, le récit qui n’en est pas vraiment un, nous fait partager les pensées, perceptions, sentiments des marins comme si nous étions à leur place, dans leur esprit et leur corps.

Nous devenons ces pêcheurs qui soutirent au péril de leur vie, dans le froid et les tempêtes à une mer « diabolique », leur proie. Un des hommes a oublié se vareuse, il mourra de froid.

 

 

Découvrons dans « La lettre à Helga » de Bergsveinn Birgisson, la vie des Islandais partagés entre la pêche et les travaux de la ferme : fumage des poissons ou tonte des moutons et ce à travers les lettres d’un vieil homme à sa fille et à son bien aimée. Affection et travail.


« L’embellie » d’Audun Ava Olafsdottir nous fait partager un problème qui n’est pas vraiment islandais mais raconté à l’islandaise ! Une femme sans enfant se prend d’affection pour un petit garçon de 4 ans handicapé et entreprend avec lui un voyage initiatique qui les conduit sur les plages de sable noir et dans les eaux glacées des fjords. Retour aux sources, froid glacial de l’abandon et du climat que réchauffe l’affection maternelle d’une femme.

 

« Le rouge vif de la rhubarbe » d’Audun Ava Olafsdottir, dans un petit village entre mer et montagne est conçue une fillette, dans un champ de rhubarbe.

Cette enfant surdouée se déplace avec difficulté. Elle se rend, pourtant avec « ses jambes de coton » sur la plage ou sur la montagne à la recherche, peut-être, d’une mère absente, peut-être du sens à donner à sa vie, se dépassant avec opiniâtreté et courage. Elle a parfois la tête dans l’eau, d’autres fois la tête dans les nuages.

 

 

Enfin du même auteur « Miss Islande » nous fait découvrir, entre autres, le monde de la littérature.  Hekla, au nom du volcan, 21 ans, d’une grande beauté, veut écrire et aucune difficulté ni personne ne la détournera de son but. Surtout pas l’opinion commune que les « hommes sont nés pour être poètes les femmes pour faire des enfants ». Elle va lier avec son ami d’enfance, homosexuel, une amitié sans faille, un amour platonique d’une grande richesse et ils vont mutuellement se soutenir, tout deux en marge d’une société réactionnaire où ne sont pas acceptés ceux qui ne sont pas dans le rang : au foyer ou dans les conserveries. « Il a aussi peu de chance que les homosexuels deviennent libres un jour que de voir l’être humain marcher sur la lune » 1963

 

A travers ces quelques œuvres ne pouvons-nous pas nous faire une petite idée de ce pays à la fois rude, violent et à la recherche de poésie, d’idéaux, ce pays où coexistent les principes les plus primaires sur la différence et les élans d’une sensibilité exacerbée à la recherche des sens de la vie et des vraies valeurs. 

 

 

Idées de lecture

du

 

 

mardi 21 septembre 2021

LES LIVRES "COUP DE COEUR" EVOQUES PAR LES 11 PARTICIPANTS

AME BRISEE de Akira MIZUBAYASHI   

 

roman au charme délicat magnifiquement écrit.

Récit bouleversant alliant musique et littérature. Le violon avec son âme et ses secrets est le personnage principal du livre.

 

LES IMPATIENTES de Djaïli AMADOU AMAL

 

Roman bouleversant qui lève le voile sur la condition des femmes au Sahel. Trois femmes, trois histoires, trois destins.  

  

SARAH BERNHARDT de Henry GIDEL

 

Biographie d'une vie mouvementée.

CUEILLEUSE DE THE de Jean-Marie SAUVAGE 

 

Vibrant hommage d'une femme du Sri Lanka cueilleuse de thé dans une plantation où elle est soumise au pouvoir d'un contremaître. Elle parvint à s'enfuir jusqu'en Angleterre en passant par l'Inde.

 

du même auteur :

 

SEULE EN SA DEMEURE

 

Roman haletant aux allures de thriller historique, histoire de passions et d'amour dans un 19ème siècle dominé par les interdits.

  

UNE BETE AU PARADIS

 

Roman d'une lignée de femmes possédées par leur terre. Folie, désir et liberté hantent le huis clos du roman.

LES OUBLIES DU DIMANCHE de Valérie PERRIN

 

Son 1er roman à la fois drôle et mélancolique. Helene 83 ans raconte sa vie à Justine 21 ans. Un roman sur la vie, les souvenirs et les secrets de famille.

 

PREMIER SANG d'Amélie NOTHOMB

 

Son 30ème roman est dédié à son père décédé en mars 2020 et auquel elle n'a pas pu dire au revoir. Elle lui rend la vie en le faisant parler à la 1ère personne de son enfance dans les années 40 jusqu'en 1964 avant la naissance d'Amélie.

  

LE BAL DES FOLLES de Victoria MAS

 

Livre bouleversant et attachant : une des dernières expérimentations de Charcot désireux de faire des malades enfermées à La Salpêtrière des femmes comme les autres. Un hymne à la liberté pour toutes les femmes que le 19ème siècle a essayé de contraindre au silence.

LA TRESSE de Laetitia COLOMBANI

 

3 femmes, 3 continents, 3 combats - Ode à la femme où l'image de la tresse prend tout son sens - destin de 3 femmes reliées par leurs cheveux comme 3 brins qui formeront une tresse. Ode aux femmes, à leur courage, à leur espoir, à leur force.

 

L'USAGE DU MONDE de Nicolas BOUVIER

 

Récit du voyage d'un jeune homme de 24 ans parti avec son ami peintre à bord d'une vieille fiat Topolino depuis la Suisse jusqu'en Afghanistan en passant par la Yougoslavie, la Turquie, l'Iran et le Pakistan. Ce voyage extraordinaire effectué au début des années 50 durera 17 mois. Le récit est illustré de merveilleux dessins.  C'est un chef d'oeuvre de la littérature du voyage.

 

LA VRAIE VIE d'Adeline DIEUDONNE

 

Un beau premier roman sur les terreurs et la fin de l'enfance dans l'univers glauque et sordide d'une famille presque ordinaire. Chronique sociale et ode à la féminité sous forme de thriller.

KEROZENE d'Adeline DIEUDONNE

 

Son second roman - Comédie noire, burlesque, piquante - 12 personnages - chacun est le héros d'une histoire - situations surréalistes - une interrogation sur le sens de l'existence dans une époque pleine d'absurdités.

 

SANG IMPUR d'Hugo HAMILTON

 

Très beau roman irlandais autobiographique. Histoire de l'enfance de l'auteur dans les années 50 avec une mère allemande aimante (que tout le monde prend pour une nazie) et un père irlandais violent, nationaliste et très rigoureux.

  

LES SEPT SOEURS de Lucinda RILEY

 

Premier tome d'une saga de 8 livres. A la mort de leur père les 7 sœurs qu'il a adoptées aux quatre coins du monde se retrouvent dans la maison de leur enfance. Elles reçoivent chacune un indice qui doit leur permettre de retrouver le secret de leur origine.