Séance du mardi 09 janvier 2018 : 

Résumé et idées de lecture sur le roman 

historique

 


Définition : 

Œuvre d’imagination brillant par son souci d’exactitude. La toile de fond est un épisode de l’histoire auquel l’auteur mêle des personnages réels et fictifs

 

Caractéristiques :

  1. La rigueur historique pour éviter les anachronismes et incohérences
  2. La qualité de son écriture
  3. L’originalité de son intrigue

  

Son évolution dans le temps :

Présente dans le genre romanesque depuis l’antiquité chez les Grecs.

Apparue au 17ème siècle avec Madame De Lafayette.

Promue au 19ème siècle : Walter Scott, écrivain écossais, créateur du genre ¨roman historique¨ Victor Hugo dont Notre Dame de Paris réhabilite le Moyen Age.

Alfred de Vigny ressuscite quant à lui, l’époque de Louis XIII dans Cinq mars et Alexandre Dumas père avec les Trois mousquetaires sous Richelieu.

Il disait «Notre prétention en faisant du roman historique est non seulement d’amuser une classe de nos lecteurs qui sait mais encore d’instruire une autre qui ne sait pas et c’est pour celle-là     que nous écrivons » Emile Zola avec les Rougon Macquart, décrira l’histoire d’une famille sous le second empire.

 

De nos jours, le roman historique fait l’objet d’une abondante production et a droit à son prix littéraire ¨Le grand prix Palatine¨ crée en 2008 par la banque Palatine en partenariat avec le musée Carnavalet. Il a été décerné à Jean Teulé pour Le Montespan et à Françoise Chandernagor pour Les enfants d’Alexandrie.

 

Les buts du roman historique :

Un moyen ludique d’appréhender l’histoire. Les personnages fictifs côtoient les vrais. C’est l’association du divertissement et de l’apport de connaissances historiques fiables. La fiction est alors vivante et plait, car elle permet une plongée dans une histoire fidèlement reconstituée à travers la vie quotidienne qu’elle raconte.

Donner le goût de la lecture et favoriser la compréhension de l’Histoire. Robert Merle et Fortune de France, les Rois maudits de Maurice Druon ou l’Allée du roi de Françoise Chandernagor.

 

A différencier du documentaire par la présence de dialogues, d’aventures et de péripéties.

 

En conclusion :

Le roman historique peut-il être considéré comme un mensonge historique ou une vérité romanesque ?

Lectures présentées par les lectrices

-La disparition de Josef Mengele d’Olivier GUEZ ayant remporté le prix Renaudot 2017. Sans juger et de façon captivante, l’auteur nous raconte la vie de ce médecin nazi tortionnaire du camp de concentration d’Auschwitz, réfugié en Argentine et dont la vie dorée et tous les soutiens dont il profite, sont le comble de l’indécence après toutes les atrocités qu’il a commises pendant la guerre.

-Le capuchon du moine de la trilogie médiévale d’Ellis PETERS. Polar historique. En 1138, Maître Bonnel meurt empoisonné par le capuchon (plante toxique) après avoir voulu léguer ses terres à une communauté religieuse. S’ensuit une enquête auprès du notaire, de ses proches parents et des moines car utilisant le capuchon pour préparer un onguent. 

- L’ordre du jour d’Eric VUILLARD, prix Goncourt 2017. Interprétation et pensées des protagonistes des 3 journées décisives avant l’Anschluss. Une 1ère réunion en février 1933 organisée par Goering au reichstag avec les fleurons de l’industrie de la Ruhr pour financer la campagne électorale d’Hitler et battre les partis de gauche. Le chapitre suivant évoque la démission et l’accord implicite du chancelier autrichien en février 1938 à Berghof. La 3ème journée se passe à Londres en mars 38, Ribbentrop ambassadeur allemand aurait fait traîner les échanges lors du dîner offert par Chamberlain et Churchill, afin que l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne se réalise et ce, malgré un armement défectueux. Récit comparé à l’analyse fine de Stephan Zweig sur le sort de l’Europe (cf Le Monde d’hier)

-Le rocher de Tanios d’Amin MAALOUF (Goncourt 1993) Légende et histoire à la fois. Tanios (nom du rocher légendaire) naît au Liban de père inconnu en 1830. L’Egypte et l’Angleterre se disputent alors ce petit pays au destin tragique. Adulte, le héros doit s’exiler et il  va parcourir le monde de façon initiatique.

-Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN En 1919, dans le Berry, un paysan-héros ayant défendu la nation qu’il en vient haïr. Emprisonné pour injures au cours d’une commémoration et en attente d’être jugé. Dans une atmosphère pesante, le juge désigné, un ancien militaire aguerri, va essayer de comprendre son comportement, alors qu’un chien dehors ne cesse d’aboyer.


- Le lit d’Aliénor de Mireille CALMEL

Saga se déroulant au 12ème siècle. Aliénor d’Aquitaine a été deux fois reine et mère de Richard Cœur de Lion. En 1137 à Poitiers, âgée alors de 15 ans, elle est escortée par son amie Loana Grimwald d’Avallon descendante de prêtresses, au couvent avant ses épousailles avec Henri de Plantagenêt. Elle convolera en fait avec Louis VII pour des questions de dot. Croisades, magie druide, complots politiques avec des aspects nouveaux de la personnalité d’Aliénor appréhendés par une femme.

- La Divine Maîtresse de Frantz G. SLAUGHTER, auteur américain (1908-2001) L’action se passe à Padoue en 1562 où Antoine Servet, professeur d’anatomie enseigne la chirurgie. Il renonce à entrer dans les ordres, car des événements changent le cours de sa vie. Son frère Michel qui a fait la découverte de la circulation pulmonaire, fut condamné pour hérésie sur l’instigation de Calvin. Qui est donc cette maîtresse si exigeante et captivante ? La médecine bien sûr.


- Rouge brésil de Jean-Christophe RUFIN (Goncourt 2001) Récit précis de la 1ère conquête par les français du Brésil en 1555 sous Henri II et aux personnages attachants : deux enfants embarqués de force, les indigènes, les français déjà installés, les chevaliers. L’arrivée des calvinistes transformera le nouveau royaume antarctique espéré par les catholiques en champ de bataille. Du bois sera extraite une teinture rouge, base des futurs échanges commerciaux, d’où le nom du roman.

- Léon l’Africain d’Amin MAALOUF Vie d’Hassan al Wazzan. Beau voyage à travers les civilisations du bassin méditerranéen, au 15ème siècle nous faisant vivre la chute de Grenade et la prise de Constantinople par les ottomans, le temps des grandes découvertes facilitées par les cartes et la découverte de l’imprimerie, les grands artistes de la Renaissance comme Michel-Ange, Léonard de Vinci… Hassan est un témoin privilégié des évenements de son temps et des personnalités l’ayant marqué. Son aventure méritait d’être reconstituée.

- Belle d’amour de Franz-Olivier GIESBERT

Au 13ème siècle, sous Louis IX (Saint-Louis) lorsque politique et religion s’entremêlent encore. L’histoire dramatique de Tiphaine racontée dans des termes de vieux français truculents. Elle participe aux deux dernières croisades en Orient (septième  et huitième). Grâce à ses talents de guérisseuse et de bonne cuisinière, la belle gagne la confiance du roi, elle assiste à ses derniers moments à Tunis…

- Le pouvoir au féminin d’Elisabeth BADINTER

Sur la vie de Marie-Thérèse d’Autriche (1717-1780).Récit très détaillé à partir de l’abondante correspondance qui lui a survécu. Héritière des Habsbourg, femme de pouvoir absolu qui régna pendant plus de 40 ans sur le plus grand empire d’Europe mais aussi, épouse d’un mari volage et mère de 16 enfants dont Marie-Antoinette, elle s’est occupée de leur éducation. 


- 188 mètres sous Berlin de Magdalena PARYS journaliste, traductrice polonaise née à Gdansk qui a obtenu le prix de littérature de l’union européenne pour ce roman du genre polar historique. En 1981, du temps de la guerre froide et du rideau de fer, Peter a dirigé une équipe ayant eu pour mission de creuser un tunnel de 188m entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. En 1998, à la suite de l’assassinat de l’un d’entre eux, il va enquêter auprès des camarades survivants, émigrants polonais ou allemands. Chacun va raconter ce qu’il a vécu en RDA et au cours des années qui suivirent. 

- Moura, la mémoire incendiée d’Alexandra LAPIERRE

A partir de la correspondancede cettearistocrate russe et d’une enquête scrupuleuse de l’auteure sur les plusieurs vies vécues par Moura, de la révolution bolchevique, d’une guerre à l’autre et les grands personnages du 20ème siècle qu’elle a côtoyés : le tsar, Lénine, Staline, Churchill, De Gaulle ou Gorki et H.G Wells dont elle fut l’égérie…

Ce ne sont pas les grands moments qui font l’histoire

mais les populations qui les ont vécus. 

 

Le 13 février 2018, nous échangerons de nos impressions de lectures sur Romans et Récits  de voyages, 

préparant ainsi l’exposition du club Arc-en-ciel à venir. 

idées de lectures


MESSAGE IMPORTANT

 Suite à l'annulation (en raison des grèves) de la visite guidée de l'exposition "Marie Cassat" au Musée Jacquemart-André, nous vous proposons une nouvelle date pour cette visite avec Catherine Leduc :  MERCREDI 20 JUIN

Rdv  13H RER ou 14H15 sur place à l'entrée du Musée - 158 bd Haussmann - 

Participation : 25 €

Inscriptions (20) par ordre d'arrivée des paiements