Quelques créations



Un ciel sans étoile ... un regard sans joie

Une étoile de mer ...  cette joie de vivre

Une mer sans vie ...   vivre de petits bonheurs

Et puis la beauté de la nuit ... et rien d’autre

Nuit de rêves ...   la sérénité

Un château sans  donjon

Un donjon sans soldat

Les soldats dans le château

Et puis la guerre … que la guerre…


Une fleur sans parfum

Un parfum de femme

Une femme sans préjugés

Et puis le rêve le rêve d’un parfum…

Une parole sans réflexion…

Des réflexions de têtes de linottes

Une tête sans cervelle !

Un jardin sans fleurs

Une fleur sans abeilles 

Une abeille sans pollen

Et puis la fin,

Seulement la faim !


Trésors…

Dans mon coffre, j’ai un cheval blanc

J’ai une souris grise

Des bouts de ficelle et des souvenirs interdits…

Dans mon coffre J’ai des rires d’enfant

Et  des départs difficiles

Des rubans multicolores des chocolats et des œufs de Pâques ….


Destins

« J’ai été un épi blond, disait le pain, et moi une belle demeure, disait la ruine

« j’ai été un bébé, disait l’homme et maintenant je suis père de famille ! »

« J’ai été une source, disait le ruisseau, que je ne devienne pas goutte d’eau. »

« J’ai été un arbre, disait le banc et maintenant ? J’ai été une feuille disait la poussière et l’on m’a balayée….que je ne devienne pas compost ! »

« J’ai été roseau, disait le balai….j’ai été une fleur, disait le pommier

« J’ai été une pomme, disait la pomme et maintenant oubliée dans le verger, ratatinée à la terre, je vais retourner. »

« J’ai été un coquillage disait le sable et maintenant j’ai perdu mon éclat, pourquoi ? »

« Je suis éléphant dans la savane pourvu que je devienne pas trophée ! »

Comparaisons  parfois  inattendues

Noire comme une vie passée à boire

Riche de promesses comme un champ en friche

Lourd comme un amour contrarié

Beau comme un escabeau

Gris comme mistigri

Pingre comme un vieux bastringue

Belle comme une haridelle

Noir comme un vieux manoir

Sèche comme une rime qui triche

Blanc comme un rat de laboratoire

Léger et chaud  comme un cœur d’artichaut

Lourd comme un cout circuit

Léger comme la suie

Bavard comme un douanier soupçonneux

Gai comme un balai

Que j’aime le soir au fond des bois percevoir le bruissement des étoiles comme un papier de verre qui polit la plaine profonde du ciel.

Il était élégant comme un jardinier municipal au travail

Maigre comme du pain sec

Léger comme un linge blanc défroissé

Noir comme le désespoir d’un soir sans gloire


page précédente


Ateliers de Noël, cliquez sur le sapin pour voir les photos. 

2 circulaires se trouvent sur le Site dans le chapitre "Randonnée pédestre":

1 : La circulaire du séjour de randonnée 2019 à Samoëns :

inscriptions avant le 31 décembre : dépêchez-vous !!!

 

2 : Le programme des randos du dimanche 2019.