Rencontres Lecture : idées, coups de coeur...

Prochains rendez-vous

 

 

 Salle 17 à 14h

 

Mardi 6 février   : sur le thème des ANIMAUX, chacun présente un livre de son choix

Mardi 5 mars     : sur le thème de la FORÊT, chacun présente un livre de son choix

 

 

 

Atelier lecture du 16 janvier avec un livre commun : le 6ème jour  de Andrée  Chedid

Femme de lettres née en Égypte en 1920, d’origine syro - libanaise, devenue  française,  a écrit des romans, des nouvelles de pièces de théâtre, des poèmes. Elle se déclare humaniste et appartient à une famille érudite et célèbre. Son œuvre ; attentive à la condition de la femme ; est un questionnement continuel sur la condition humaine ... Elle meurt en 2011 Sa tombe porte une citation de Chrétien de Troyes, « Le corps s'en va, le cœur séjourne »

Nous avons lu

Le sixième jour 

 

Dans une Égypte (1948 ) victime du  choléra, une femme essaie désespérément, de sauver son petit fils atteint par la terrible maladie. «  Il guérira le 6ème jour » lui a dit l’homme de science : le maître d’école et elle trouve dans cette prédiction un espoir insensé qui lui donne une force inouïe   pour essayer de soustraire l’enfant au mal.

 Le mal c’est  aussi  les autres : les soignants qui condamnent les malades à l’hôpital où s ‘ entassent morts et agonisants ;  les délateurs comme le montreur de singe, agnostique ;  tous ceux qui essaient de tirer du fléau  un profit et  même les  ignorants et  indifférents.

 La vieille femme développe des trésors d’ingéniosité pour cacher son petit fils et l’amener à la mer rédemptrice où le 6ème jour il « ressuscitera ». Elle y croit contre toute  évidence, elle a besoin d’y croire comme  nous tous qui avons besoin de croire en un avenir meilleur pour poursuivre notre chemin.. C’est  cette croyance qui   nous permet de vivre, de survivre, d’avancer,   de lutter contre le mal sous toutes ses formes. Finalement on peut se demander si c’est  la victoire qui importe ou le combat. Il n’y a pas de véritable victoire. L’enfant meurt. Mais même le montreur de singes, dépouillé de son déguisement  rutilant et qui a découvert l'attachement à un être, en l’occurrence son singe,   se montrera humain et compatissant devant  le courage opiniâtre de la vieille femme. Pour ce combat nous avons besoin des autres : des empathiques, des généreux, des compréhensifs  et l’enfant mort survivra dans l’esprit et l’âme de ceux qui l’ont côtoyé et là est la vraie  victoire de l’ homme, elle est  dans son  combat et son humanité.

Et l’Égypte évoquée avec infiniment de sensibilité et de tendresse, l’ Egypte pauvre et riche d’un fleuve vivifiant et d’un soleil magnifiant  sert de cadre  poétique à cette édifiante histoire.

Compte rendu de Micheline B

Atelier Lecture de décembre 2023 : Destins d'enfants

Marie-Hélène LAFFON est née en 1962 dans le Cantal. Elle est professeur agrégé de lettres classique à Paris. Elle a reçu de nombreux prix dont le" prix Renaudot" en 2020. Ses romans nous plongent dans la vie des paysans à la campagne et aussi celle de leurs enfants.

 

 

 

"LES PAYS"

 

 

Roman très autobiographique.

Claire, fille d'agriculteur, quitte la ferme familiale pour poursuivre ses études à la Sorbonne. En décalage avec ses camarades citadins, elle n'a plus sa place également au pays. C'est un livre sur l'exil choisi où se mêlent l'ancien et le nouveau, la tradition et la modernité.

 

 

 

 

 

"CEZANNE"

 

L'auteur donne vie au peintre Cézanne en décrivant son admiration et aussi à travers son entourage (le père, la mère, la femme, le jardinier, le Dr Gachet...). Portrait très lumineux du peintre très loin d'une biographie.

 

 

 

 

 

"JOSEPH"

 

 

Employé dans une ferme d'Auvergne, Joseph est estimé pour son travail. C'est un observateur de la vie de ses patrons : il devine, il sait tout.  Taiseux, il existe par son corps et son regard. Sont évoquées sa vie actuelle et sa vie d'avant avec ses parents et sa compagne.

 

 

"L'ANNONCE"

 

 

 

Un agriculteur célibataire, qui vit avec sa soeur et ses deux oncles, passe une annonce pour rencontrer quelqu'un. Annette répond et arrive à la campagne avec son fils et connaît des difficultés pour se faire accepter par les habitants et la famille. Elle s'adapte et au fil du temps, à force de persévérance et de travail, elle se fait apprécier.

 

Atelier Lecture de décembre 2023 : Destins d'enfants

Les destins d'enfants sont parfois tragiques et souvent violents : enfants victimes de la guerre ou de la société, victimes de la cupidité, de l'indifférence, de la méchanceté mais aussi enfants soutenus dans l'adversité et dans la maladie.

 

 

 

"L'ILE AUX ENFANTS" de ARIANE BOIS

 

 

 

Histoire vraie d'enfants réunionnais enlevés à leur famille, sous de fausses promesses et confiés à des familles adoptives pour repeupler des départements français et souvent servir de main-d’oeuvre bon marché

 

 

 

 

 

"LE PETIT CHOSE"  de ALPHONSE DAUDET

 

 

Histoire d'un jeune garçon, qui tombe dans la misère, suite à la faillite de l'entreprise familiale. Au collège, il est surnommé "le petit chose" du fait de sa petite taille. Devenu adulte, il est souvent démuni devant les épreuves de l'existence.

 

 

 

 

"AU REVOIR LES ENFANTS" d'après le film de LOUIS MALLE

 

 

Destin tragique de trois enfant juifs cachés dans un collège catholique et qui sont arrêtés par la Gestapo ainsi que leur protecteur, le Père Jean.

 

 

 

"LE PETIT GARCON"  de PHILIPPE LABRO

 

 

Vie d'un enfant réfugié avec sa famille dans le sud de la France. En 1944, leur maison va servir d'abri à des gens traqués par des allemands : faux jardiniers ou étranges cuisinières.

 

 

 

 

"LE GRAND FEU" LEONOR DE RECONDO

 

 

 

Llaria, fille de marchand d'étoffes à Venise, est plaçée dans une école de Musique où elle apprend le violon. La musique la consume comme un grand feu qui est aussi celui de l'amour dans le décor prestigieux de Venise.

 

 

 

"LA DÉMESURE"  de CELINE RAPHEL

 

 

 

L'auteur dénonce le martyr vécu dans sa jeunesse où, dès 4 ans, elle est contrainte par son père à pratiquer de nombreuses heures de piano, battue, privée de nourriture à la moindre fausse note. Sa volonté lui permettra de surmonter ses épreuves et de devenir médecin.

 

 

 

 

 

 

"LA CHANCE DE MA VIE" de THEO CURIN (autobiographie)

 

 

 

 Atteint à l'âge de 6 ans d'une méningite, il doit être amputé des quatre membres. Nageur handisport plusieurs fois médaillé, il traverse à la nage en novembre 2021, le lac Titicaca.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"LA MERE DE DAVID S "  de YVONNE KEULS

 

 

 

Le combat terrible d'une femme contre la drogue qui détruit son enfant de 15 ans.

 

 

 

 

 

Atelier Lecture du 2 octobre 2023 : "livres coups de coeur"

 

 

" MARIE DE BOURGOGNE " d'André BESSON

 

Voyage dans le temps avec un auteur Franc comtois et son héroïne "Marie de Bourgogne", fille de Charles Le Téméraire. Elle naquit en 1457. De nombreuses intrigues accompagnèrent son mariage: elle eut jusqu'à 13 prétendants. Après la mort de son père tué d'un coup de hallebarde et dévoré par les loups, elle resta seule à 21 ans et essaya en vain d'établir son autorité contre Louis XI. Elle épousa finalement Maximilien de Habsbourg qui défendit les états de sa femme. Avec cette femme passionnée, amoureuse de son cousin, nous découvrons tout un pan de l'Histoire. Elle mourut à 25 ans en 1482 en tombant de cheval.

 

 

 

"UN GENTLEMAN EN ASIE" de Somerset MAUGHAN

 

Un lent voyage en char à boeufs en Birmanie à la découverte du bouddhisme et de  la culture d'habitants fort hospitaliers.

 

" L'ENRAGÉ " de Sorj CHALANDON

 

Les souffrances d'un enfant malheureux, un peu à l'image de l'auteur pris entre un père déséquilibré et une mère passive. Une fiction qui s'inspire de faits réels et évoque la vie misérable d'enfants coupables de pauvreté, enfermés dans un pénitencier à Belle-Ile, leur tentative d'évasion et "la chasse à l'enfant" que dénonça Prévert. La "Teigne", l'un d'entre eux, est caché par un couple qui sait faire preuve de générosité et d'humanité.

 

 

 

 

 

 

" LES SOURCES " de Marie-Hélène LAFON

 

Intrigue provinciale  qui souligne le rôle de l'environnement dans l'existence. Nous vivons le drame à huis clos d'une femme riche, mère de trois enfants, mais très isolée La construction du livre qui  donne successivement la parole à la femme, au mari puis au narrateur, permet de mieux appréhender cette situation particulière et les personnages.

  

" LA COMMODE AUX TIROIRS DE COULEURS " d'Olivia RUIZ

 

 

Ouverture des tiroirs d'une commode un peu exceptionnelle où "l'Abuela" (la grand mère) a caché de menus objets évoquant différentes étapes de sa vie que ses petits-enfants découvrent.

 

 

 

 

" LES DÉRACINÉS " de Catherine BARDON

 

L'auteur nous entraîne sur les routes avec les persécutés du nazisme qui, dès 1932, fuient l'antisémitisme et vont de désillusions en espoirs déçus trouvant refuge en République Dominicaine

René De OBALDIA

 

René de Obaldia (1918-2022) est un dramaturge, romancier et poète français aux multiples talents. Son style à l'humour éblouissant et cocasse utilise tous les procédés chers à Voltaire. Quelques citations :

- A un blouson noir :"Vous vous croyez à l'opéra, vous ne cessez de répéter que vous vous tirez et restez là cloué comme une croix"... (coup de griffe aux textes d'opéra parfois ridicules)

- "Le cœur a ses secrets mais l'armée a ses pudeurs" ... (adaptation d'une citation connue)

- " Le temps passe vite, ce sont les minutes qui sont longues"... (vérité essentielle !)

- "Le couperet est tranchant comme la volonté divine" (comparaison peu révérencieuse !)

 

Réunion du groupe Lecture  : mardi  23 mai 2023 sur le thème de la poésie.

 

 

Notre invité : JEAN PAUL PELLÉ, poète boisséen

 

Dès son plus jeune âge, Jean-Paul a écrit spontanément des poèmes pour exprimer ses idées et émotions. Pour présenter ses poèmes aux concours des cercles de poésie, il   les recompose en respectant les règles de la poésie classique. Jean-Paul participe à différents clubs de poésie partout en France. Cette année il a obtenu son "100 ème prix" lors du concours international Arthur Rimbaud.

Les poèmes présentés et lus par Jean-Paul nous ont émus par leur beauté, leur rythme, les sujets abordés.  Nous avons partagé les rêves et les sensations d'un poète qui veut "écrire, écrire encore..."   

L'ENVOL

Je chante où la Muse s'abreuve.

En cet endroit mystérieux,

J'ai vu la source de ce fleuve,

Qui semblait s'échapper des cieux.

 

Mais du tombeau qui tous emporte,

Peuple, Roi, ou Tyran, pareil,

Il faudra bien franchir la porte

Pour un immense et grand sommeil.

 

S'en aller, quitter cet empire

En un vol si peu déployé,

Jeter à l'abime ma lyre,

Comme un aigle au ciel, foudroyé.

 

N'éveillant pas d'écho sonore,

Ma gloire n'aura pas de rang.

Je veux écrire, écrire, encore,

Bateau ivre au lit du torrent...

 

Les poèmes "coups de coeur" présentés par les participants

 

BAUDELAIRE (LES FLEURS DU MAL) :  "la Beauté" - "A une passante" - "les hiboux" "Recueillement"-

VICTOR HUGO (LES CONTEMPLATIONS) : "Les Feuillantines"

 Alfred de VIGNY : "La mort du loup"

LAMARTINE : "Le lac"

Gérard de NERVAL : "Fantaisie"

 

 

 

Les découvertes de mars :  Les Nouvelles

 

 

Guy de MAUPASSANT :

 

         - "LA PARURE" : existence misérable d'une petite bourgeoise qui veut rembourser la parure empruntée à une amie et qu'elle a malheureusement perdue...

         - "LA FICELLE" : histoire d'un paysan normand très économe, victime de sa parcimonie et des préjugés...

         - " MISS HARRIET" : destin tragique d'une femme laide amoureuse d'un beau jeune homme

 

 

 

Jean-Marie LE CLEZIO :

 

 "NOUVELLES INDESIRABLES" : évocation de deux enfants errant sur des champs de bataille, victimes des folies meurtrières des hommes

 

Yann LESPOUX :

 

Recueil de nouvelles "PRESQU'ILES" : critique humoristique de la vie rurale dans le Médoc et de ses préjugés par des bordelais parisiens ou écolos....   Satire de propos satiriques et moqueur ridiculisé par ses moqueries...

 

 

 

 

Katherine MANSFIELD :

 

"LA GARDEN PARTY" : cruauté et insensibilité d'une société aisée du début du 20ème siècle que la mort tragique d'un "pauvre" ne dérange pas dans ses festivités.

 

 

 

Tatiana DE ROSNAY :

 

"L'ENVERS DU DECOR" : curiosité d'une fillette essayant d'atteindre les livres interdits dans la bibliothèque et surprise par un grand-père compréhensif et taquin...

 

 

 

 

Eric-Emmanuel SCHMITT :

 

"LA VENGEANCE DU PARDON" : histoire tragique de deux jumelles que la vie divise et oppose…

 

 

 

Richard MATHESON :

 

 

"MODEM DE SURVIE" (nouvelle "pseudo" science-fiction) : éloge de l'ingéniosité humaine du dernier homme rescapé sur terre. Il trouve le bonheur "en cultivant son jardin" avec une simple activité quotidienne (ici faire la cuisine) qui lui permet d'échapper à la solitude ...

 

Idées de lecture 

 

Littérature du Moyen-Orient

 

« Naître garçon est un moindre mal... Naître fille est une calamité, un malheur qu'on dépose négligemment sur le chemin par lequel la mort passe en fin de journée... Oh ! je ne vous apprends rien. Mon histoire est ancienne... Elle date d'avant l'Islam... Ma parole n'a pas beaucoup de poids... Je ne suis qu'une femme, je n'ai plus de larmes. On m'a tôt appris qu'une femme qui pleure est une femme perdue... J'ai acquis la volonté de n'être jamais cette femme qui pleure. 

Ben Jelloun   « L’enfant de sable »

 

Cette semaine nous avons lu des livres d’auteurs du Moyen orient et  nos lectures confirment ce que l’on savait déjà, la victimisation des plus faibles : les femmes et pour les hommes ceux  qui ne font pas partie des nantis  dans un monde fanatique et intolérant.

De beaux portraits d’êtres courageux malgré les violences subies.

 

 

De beaux romans bien écrits souvent en français par des gens courageux qui osent «exprimer une vérité parfois dangereuse et l’on pense en parcourant ces textes à la magnifique « prière à Dieu » de Voltaire, prière sur la tolérance.

 

 

 

Roger a lu un livre de  Rahini Atiq franco afghan qui a reçu pour son roman, « La pierre de patience » (Syngue Sabour) le prix Goncourt.

 

Cette pierre selon  selon la légende recueille  les confidences avant d’exploser. On découvre dans ce texte  le statut d’une femme afghane qui veillant son mari défunt, sa pierre de patience, révèle les secrets d’une vie épouvantable. Mariée de force à un homme brutal, surveillée par une belle mère méfiante, elle est réduite presque au rang d’esclave dans un pays à l’islamisme radical.

 

 

 

 

 

 

 

Marx et la poupée »  de Maryam Madjidi, d’origine iranienne est évoqué par Claude.

 

C’est la biographie d’une iranienne qui dès l’enfance connaît l’exil, ses difficultés et ses interrogations. Avec ses parents elle fuit tout enfant, pour échapper à la mort, l’Iran et  « les gardiens de la révolution ». Elle fera en dépit de tout des études qui lui permettent d’enseigner le français.

 

 

 

 

 

 


Marie Claude et Françoise étudient « Les vertueux » de Yasmina Khadra, auteur francophone algérien. Nous découvrons la vie tragique, pendant la première 
guerre mondiale, d’un tirailleur  qui est envoyé au front à la place du fils d’un caïd. Le jeune homme se bat avec courage et en récompense, il est envoyé au bagne car il a la mauvaise idées de survivre, ce qui est gênant pour le caïd et son fils.

 

En filigrane, l’histoire coloniale dans un  monde brutal  et sans pitié  et les rapports sociaux entre indigènes et indigènes et roumis.

 

 

 

 

 

 

 


«les hirondelles de Kaboul» 
roman aussi de Yasmina Khadra. Avec ce livre Yvette et Chantal  évoquent la vie de 4 personnages dont les destins s’entrelacent sous la domination des talibans: lapidation de femmes, exécutions publiques. La condition de la femme condamnée au tchadri y est tragique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chantal G nous parle des « Trois filles d’Eve » de Elif Chafak écrivaine d’origine turque qui  évoque les  évènements dramatiques qu’a vécu la Turquie coincée ente tradition et modernité, les affrontements entre le père laïc et la mère très pieuse de l’héroïne et de deux de ses amies d’Oxford.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’enfant de sable » Ben Jelloun écrivain franco marocain; Marie nous parle de ce beau roman aux allures de conte qui souligne une fois de plus combien la femme est considérée comme inférieure à l’homme et combien tout droit à une existence normale lui est refusée.

 

 

 

 


Ensuite je conseille le très beau texte d’une libanaise Hyam Yared  qui fait dans son roman « Sous la tonnelle » le lumineux portrait de sa grand-mère défunte, femme exceptionnelle qui a vécu dans un Beyrouth dévasté par la guerre, refusant de quitter sa maison et servant d’exemple à sa petite fille, par son courage, sa générosité, sa force de caractère, ses talents son humanisme. Un récit plein d’humour et de poésie.

 

 

 

 



Enfin Arlette détend l’atmosphère grâce à l’évocation de Laurence d’Arabie dans « le Prince aux deux visages » de Gilbert Sinué. Cet homme mystérieux qui a participé à la Révolte Arabe contre l’occupant turque et dont la légende s’est plus ou moins emparé.

Idées de lecture du  mardi   15 novembre

 

A travers les romans policiers, 

découverte d'un pays ou d'une époque


JOEL DICKERS : L'AFFAIRE ALASKA SANDERS 

Le meurtre d'une jeune femme au bord d'un lac de Nouvelle Angleterre. Intrigue très compliquée dans le cadre de petites villes ou tout le monde se connaît, dans une atmosphère faussement paisible. Rôle essentiel des centres commerciaux, des déplacements en voiture, des contrôles policiers et de l'hypocrisie des mœurs.

 

LAURENT GAUDE : CHIEN 51 

Evocation de notre futur possible : peuples réduits à l'esclavage par les nantis, dérives de la technologie. Drogues et martèlement de sons pour éviter les rebellions, greffes pour accroître la longévité des élites.  Edification d'un dôme pour protéger les plus riches du climat déréglé, pluies acides, orages et cyclones dévastateurs...

Une science-fiction qui pourrait devenir réalité ?

 

JEAN-LOUIS NOGARO : LA MORTE DES TOURBIERES

Dans le sud de la Loire, un village dans le massif u Pilat dont le point culminant, le Crest, est à 1432 mètres. Autour des villes de Saint Genest, Malifaux, Bourg Argental, et plus loin, Saint-Etienne et Montbrison.

C'est une région agricole, faite des sapins noirs, prairies, champs de choux, landes sauvages. Dans les tourbières ou prairies gorgées d'eau on trouve la sphaigne et le drosera, des végétaux à faibles besoins.

 

C'est là qu'a lieu le drame...


ELIS PETERS : TRAFIC DE RELIQUES 

Une délégation de l'abbaye bénédictine de SCHREWSBERRY est envoyée au Pays de Galles pour récupérer les précieuses reliques de Sainte Winifred. Sur place les Gallois défendent leur patrimoine. Le seigneur du lieu est retrouvé mort. Un mystère que frère CADFAEL va éclaircir. Un saut   dans le moyen-âge à travers un polar historique intéressant...

 

ELIS PETERS : LA FOIRE DE SAINT-PIERRE

La foire est une aubaine pour l'abbaye de SHREWSBERRY : elle prélève un impôt sur les marchands. Un conflit éclate avec les représentants de la ville qui veulent bénéficie d'une partie des revenus. L’abbé dirigeant l'abbaye refuse obstinément au nom de la charte confirmé par le Roi. Le lendemain, un riche marchand est assassiné. C'est le début d'une enquête aux forts rebondissements menée par CAFDAËL, le moine bénédictin, qui est à a fois herboriste, jardinier et médecin à ses heures. Il confond (toujours) l'assassin...

 

C'est une plongée dans le moyen âge et la toute puissance de l'église.

 

SARAH PEARSE : LE SANATORIUM

L'histoire se passe en haute montagne dans un ancienne sanatorium transformé en hôtel de luxe. Il y a très vite un premier mort : il faut enquêter. Hélas après une terrible avalanche, la police ne peut pas monter car la route est bloquée et le funiculaire bloqué. C'est la panique.

 

L'intérêt : le lieu de l'action dans le Valais Suisse à Crans-Montana, lieu d'agréables villégiatures.


AGATHA CHRISTIE : LE CRIME DU GOLF 

Roman de style français bien qu'écrit par une britannique avec des rebondissements de style "vaudeville de pièce de boulevard".  Mais, finalement une question se pose : faut-il utiliser davantage ses cellules grises, comme le préconise Hercule Poirot ou le moindre indice avec le fameux Giraud pour résoudre une énigme policière ? ?? 

 

ARTHUR UPFIELD : PAS DE TRACES DANS LA BUSH 

Roman écrit entre les deux guerres avec un tableau surréaliste du paysage australien loin des villes où blancs, aborigènes, métis se côtoient et partagent amour, amitié et rituels. 

 

GUY-LOUIS ANGUENOT : MARIGNY CONTRE MEGRET

Dans ses nombreux romans policiers où René Marigny, inspecteur retraité raconte ses enquêtes pleines de rebondissements, l'auteur nous fait revivre avec truculence la magnifique culture rurale comtoise des années 50-80 à travers une manière de vivre, de penser, de s’exprimer. Ses personnages sont des gens simples, bien campés dans leurs terres. Les paysages au cours des saisons, les fermes et habitations, la cuisine et ses spécialités gastronomiques, les saveurs et les odeurs d’antan sont au cœur de tous ses livres.

 

Dans ce roman l'enquête est exceptionnellement menée avec le commissaire Mégret...

A déguster sans modération...

Idées de lecture du 

mardi 04 octobre 2022

 

 

Les lectures d'été... 

 

Ce 4 octobre, les participants de l’atelier de lecture, nous permettent, une fois encore de voyager,  non seulement dans l’espace et le temps mais aussi dans les idées et les sentiments.

 

Plusieurs problèmes sont étudiés...

Le monde moderne...

Un problème majeur est abordé par Roger avec le livre de  Luc FERRY : Les sept écologies.

Sept écologies car l'auteur croit déceler six courants politiques qui s'en réclament, plus un septième ; celui qu'il défend et explicite :

L'ECO-MODERNISME.

Un livre utile pour mieux comprendre les enjeux ; mieux appréhender ces différentes composantes qui s'accordent sur le fait que la planète va mal mais qui s'opposent radicalement sur les solutions.

 

Selon l'auteur l'éco-modernisme est une alternative à l'écologie punitive, une vision du monde qui esquisse enfin "un grand dessein enthousiasmant pour l'humanité."

Problèmes actuels (ou non) et l’enfance...

 

Les difficultés du monde actuel n’épargnent pas les enfants. Chantal G évoque avec le livre de  Rachid BENZINE : Voyage au bout de l'enfance. La vie de Fabien est un petit garçon de 10 ans qui connaît le bonheur à Sarcelles jusqu'au jour où ses parents convertis à l'islam rejoignent la Syrie. "Tu te rends compte de la chance que tu as de faire partie des élus d’ ALLAH"

 

La réalité sera toute autre. Ils vont affronter l'horreur.

Enfance et nature...

 

Autre enfant... Chantal T nous parle d’une fillette avec Le silence des repentis de Kimi Cunningham Grant.

 

C’est l’histoire d’un père : Cooper qui, depuis la mort de sa femme, vit avec sa fille Finch dans une cabane au Nord des Appalaches. La nature fait irruption dans le livre, la vie sauvage dans la forêt accentue le lien familial/ père fille mais le mystère aussi. Cooper ne peut pas révéler à sa fille les raisons qui ont provoqué leur fuite et leur isolement : pourquoi ?

Enfance, adolescence et nature...

 

Le livre, Là où chantent les écrevisses de Delia Owens, lu par Mauricette, évoque également une enfance hors norme. Une famille vit dans des marais en Caroline du Sud. La mère est morte, le père maltraitant meurt, les enfants partent peu à peu, reste une fillette qui vit en osmose avec la nature et utilise pour survivre ce qu’elle a appris…

 

L’histoire s’enrichit d’une intrigue policière et amoureuse.

Des familles...

 

Ton absence n’est que ténèbres de Jón Kalman Stefánsson

 

Livre islandais dont Françoise évoque la complexité et l’intérêt. Histoire sur des générations de plusieurs familles dont les destins se croisent et se recroisent. Un livre qui attire par l’originalité de sa structure. 

Toujours une famille...

 

 

D’autres rapports familiaux sont évoqués par Marie dans Le cas Einstein de Laurent SEKSIK L' histoire d’un père génial Albert Einstein incapable d’assumer son fils « différent » Édouard. Heureusement la mère est là, présente et aimante.

Élargissons le point de vue familial...

... avec une réussite économique remarquable grâce à Claude qui a lu, La saga des Florio de Stefania AUCI, qui compte pour le moment deux tomes :

Tome 1 : "Les lions de Sicile" (1799-1868)

Tome 2 : "le triomphe des Lions (1868-1893). C’est l’Histoire romancée de la famille Florio, d'origine calabraise qui, à la suite des séismes de 1783, se réfugie en Sicile et ouvre au début de 1800 un magasin d'épices qui deviendra un des plus florissant de Palerme.  Au fil des générations la famille Florio devient une des plus riche d'Italie : elle dispose jusqu'au début du 20ème siècle d'une flotte de 99 navires et d'un empire qui s'étendant de la chimie (soufrière), au vin (marsala), au tourisme et à l'industrie du thon.

Le roman, n°1 des ventes en Italie, est une fresque historique, aux multiples rebondissements où l'on évoque la société, la politique, la place des femmes et celle de la famille. C'est aussi l'occasion de découvrir l'histoire de la Sicile, île souvent laissée pour compte par "la grande botte".

 

D'actualité...

 

 

Autre famille et pas des moindres qui  a écrit  des pages d' Histoire

 

Arlette  résume le livre L’abdication d’Alain Ducaux. L'histoire de la famille Windsor. D’actualité….

A méditer...

Et pour finir Arthur Koestler qui avec

Croisade sans croix, lu par Micheline, pose un problème inhabituel...  mais qui donne cependant à réfléchir et reste d’actualité !

Pourquoi devient-on un héros ? La réponse ou l’absence de réponse possible avec la citation de Rostand, que l’auteur met en exergue «Je me bats, je me bats, je me bats »…

 

La vie est une bataille et que racontent tous ces livres ? : Les batailles pour vivre ou survivre des héros du quotidien.

 

 

 

Idées de lecture du 

mardi 19 avril 2022


SIMONE Van der VLUGT :  La maitresse du peintre

 

L'histoire incroyable et vraie de Geertje Dircx, maîtresse désavouée du peintre Rembrandt et réhabilitée dans ce roman.

Veuve d'à peine 30 ans, elle entre au service de Rembrandt en 1642. Après le décès de son épouse, Rembrandt va la considérer comme sa femme et lui promet fidélité. Mais en 1650 c'est sur son instigation qu'elle sera arrêtée brutalement et de façon inattendue.

 

ERIC VUILLARD : Une sortie honorable

 

Ce livre entre récit et roman nous raconte la guerre d'Indochine (1946-1954) en commençant par un aperçu effarant sur les désastres de la colonisation.

La guerre sur le terrain et ses déboires.

La guerre débattue au parlement parisien. Le contraste saisissant entre les salons feutrés à Paris et les réalités du terrain.

Texte superbe et intense, bref et concis. On retrouve bien là l'auteur de "l'Ordre du jour".

 

VERONIQUE OLMI : Le gosse

Ce livre retrace le parcours d'un enfant de l'Assistance publique dans l'entre-deux guerres.

Après le décès de sa mère joseph 8 ans sera emmené à la prison de la petite roquette puis à la colonie pénitentiaire de Mettray où il connaîtra la violence les abus la privation d'amour et de considération.

Roman poignant puissant et dérangeant sur le sort des enfants orphelins au sortir de la grande guerre. 


AKI SHIMAZAKI : Semi

 

Un vieux couple de japonais vit paisiblement dans une maison de retraite. A l’occasion d’un concert, la femme atteinte d’Alzheimer, va retrouver des bribes de mémoire et ses révélations vont perturber l’équilibre de ce couple que l’on ne découvre pas si parfait malgré les apparences… Le narrateur (qui est l’époux) évoque « cette crise conjugale » avec un calme, une bienveillance, une compréhension, une lucidité qui donnent au récit une grande poésie et une vision optimiste du couple auquel après 48 de mariage et d’erreurs, une seconde chance est donnée.

Un très beau livre qui montre comment accepter ses erreurs, surmonter ses rancœurs peut être source de sérénité et bonheur.

 

KARINE TUIL :  La décision

 

Ce roman très documenté plonge le lecteur dans le quotidien d'une juge anti-terroriste confrontée à un double choix, l'un dans sa vie professionnelle, l'autre dans sa vie intime.

L'auteur décrit avec minutie le fonctionnement et le déroulement de l'instruction, avec des retranscriptions d'interrogatoires, des extraits d'écoutes téléphoniques. Elle dessine chaque étape de ce long processus de recherche de la vérité avec les doutes qui l'accompagnent et les enjeux politiques qu'il sous-tend.

 

PIERRE LEMAITRE :  Au revoir là-haut (prix Goncourt 2013) 

 

 

Ce grand roman sur la France d'après la guerre de 14 présente un tableau cocasse et désenchanté mêlant le tragique et l'humour avec des personnages inoubliables et poignants. Le récit est riche en rebondissements, émaillé d'arnaques, vengeances et impostures. Le suspense est intense. C'est un livre magnifique, captivant, profond et émouvant.

 

Idées de lecture du 

mardi 22 mars 2022

 

 

 

LIVRES D'AUTEURS D'AMERIQUE DU SUD


RODRIGO REY ROSA (né au Guatemala en 1958) :

Pierres enchantées (nom d'une bande de jeunes délinquants redoutée à Ciudad de Guatemala)

 

A travers un fait divers, un petit garçon renversé par une voiture, l'auteur nous emmène dans l'enfer de la violence... tentative de meurtre- rapt- compromission- trahison- homme d'affaires sans scrupules et sur les trottoirs les démunis qui n'ont qu'un souci, manger. L'auteur nous a prévenu :

Guatemala : le pays le plus beau, les gens les plus laids. "

 

ELSA OSORIO (auteur Argentine née à Buenos Aires en 1952 - militante pour la défense des droits humains) : Luz ou le temps sauvage

 

Roman poignant pour découvrir une des périodes les plus sombres de l'Argentine (1976-1983) : 50000 disparus, 15000 fusillés, 9000 prisonniers politiques. Et aussi 500 bébés enlevés aux prisonnières et donnés aux familles des tortionnaires dont LUZ qui part à la recherche de sa vraie famille...

 

JOSE MARIA ARGUEDAS (auteur péruvien)  : Les fleuves profonds

  

Roman inspiré par son enfance. Dans les vallées du sud du Pérou, le jeune Ernesto et son père, avocat pauvre, errent de ville en ville. A 14 ans ,son père le confie à un collège religieux pour faire son éducation. Ernesto, qui parle le Quechua et le Castillan peut aussi bien parler aux fils de riches propriétaires qu'aux indiens . Il connaît le désarroi au milieu de camarades brutaux ou vulnérables. Il découvre le sort misérable des péons, suit les émeutes des métisses, découvre la souffrance et la solitude....Un roman grave d'apprentissage et  aussi plein de poésie.


GABRIEL GARCIA MARQUEZ (auteur né en 1927 en Colombie, mort à Mexico en 2014 - Prix Nobel de littérature en 1982) : 100 ans de solitude 

 

Paru en 1967, ce roman a été traduit en 35 langues et vendu à 30 millions d'exemplaires. Un des plus grands romans du XXème siècle.

Epopée dans le village mythique de Macombo, depuis sa fondation par Arkaio et Ursula, deux cousins mariés par amour, rejetés par leur famille et auxquels on a prédit du fait de leur consanguinité un enfant à queue de cochon. Le village prospère, puis à la 7ème génération, après 4 ans de pluie, une sécheresse de plusieurs années, c'est la décadence et la naissance de cet enfant avec une " queue de cochon " qui sera dévoré par des fourmis…  Ce roman est un mélange de réalisme, l’arrivée du chemin de fer, la répression par l'armée de manifestation ouvrière... et de magie, tapis volant, prédictions sur 100 ans d'un livre écrit en sanscrit...  Un chef -d'oeuvre à lire absolument...

 

ISABELLE ALLENDE (née à Lima en 1942, nationalité américaine) : L'amant japonais 

 

Deux histoires croisées dans une maison de retraite : Alma, octogénaire pleine d'allant et Irina, une infirmière moldave.  Son petit-fils tombe amoureux de la jeune fille et multiplie les visites à sa grand-mère. Au fil des mois, Alma raconte ses souvenirs : sa fuite de Pologne dans les années 30, et surtout son amour pour Ichimei, le fils du jardinier japonais.

Un livre sur la vieillesse et la mémoire, l'intolérance et le racisme.

  

MARIO VARGAS LLIOSA (né au Pérou en 1936 - naturalisé espagnol - auteur de romans et essais politiques. Lauréat du prix Nobel de littérature 2010) :

Le héros discret  (2013)

 

L'histoire se passe au Pérou à Piura. L'auteur dépeint la situation actuelle qui voit se développer la corruption et la cupidité. 2 personnages principaux : Felicito Yanaqué, patron d'une entreprise à Piura qui reçoit des lettres avec menaces et racket... Ismaël, patron d'une riche compagnie d'assurance dont les fils souhaitent la mort pour obtenir l'héritage. Portrait critique du Pérou contemporain.

Du même auteur :

" Le paradis un peu plus loin " (2003) : le récit met en scène les vies parallèles et le destin commun de la célèbre féministe franco-péruvienne, Flora Tristan, et de son petit-fils, le peintre Gauguin qu'elle n'a jamais connu. Deux êtres libertaires, passionnés qui iront jusqu'au bout de leurs rêves. Le " paradis " qu'ils cherchaient se trouve toujours " un peu plus loin ".

 

Deux personnalités hors du commun prêtes à tout pour réaliser leurs desseins.


JEROMINE PASTEUR (petite cousine de Pasteur née en 1954 - exploratrice et aventurière) : Selva sauvage

 

Récit du voyage effectué en 1981 par l'auteur en Amazonie : rencontre d'une tribu indienne dont elle peint l'existence au cœur d'une nature sauvage et dont la vie est menacée par les explorateurs, les trafiquants de drogue ou de bois, guidés exclusivement par l'appât du gain et du pouvoir. 

Un livre captivant et parfois bouleversant.

 

SANTIAGO AMIGORENA (Argentin né en 1962) : Le ghetto intérieur (2019)

 

L'écrivain raconte son grand-père juif polonais émigré en Argentine avant-guerre. Méditation sur l'exil et le silence d'une famille restée à Varsovie. Description du ghetto de Varsovie et de l'enfermement progressif de son aïeul devenu muet. Livre superbe et troublant.

 

LAURA ESQUIVEL (écrivaine mexicaine née en 1950 - engagée politiquement) :  Malinche 

 

L’histoire de la maîtresse de Cortes, la traitre, qui lui a livré l'empire aztèque.

Livre au langage agréable et familier.


ELISABETH BURGOS (ethnologue latino-américaine) : Moi, Rigoberta Menchu

 

Biographie d'une indienne quetchua qui se réfugie au Mexique après le massacre de sa famille en 1979 pendant la révolution. Elle apprend alors à lire, à parler espagnol et crée une école pour les indiens. Elle se bat pour les droits de son peuple ce qui lui a valu entre autres le prix Nobel de la paix en 1992.

Récit puissant et souvent bouleversant sur la vie des indiens.

 

LUIS SEPULVEDA (écrivain Chilien né en 1949 mort en 2020) : Le vieux qui lisait des romans d'amour (Prix France culture étranger 1992 traduit en 35 langues et adapté au cinéma en 2001)

 

Ce livre dénonce la destruction aveugle de la forêt amazonienne. Histoire d'un vieil homme ami des indiens shuars, qui quitte ses romans d'amour, pour chasser le vrai coupable d'un chasseur blanc : une panthère majestueuse.

 

Hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie est menacée.

 

Idées de lecture du 

mardi 18 février 2022

 

 

LIVRES D'AUTEURS ESPAGNOLS


 

 

ROSA MONTERO : La bonne chance

 

Pablo Hernando, architecte récompensé par de nombreux prix internationaux prend le train à Madrid pour Malaga où il est attendu pour une conférence. Au cours du voyage et de façon inattendue, il descend à Pozonogro. Qu'est-ce qui a poussé cet homme célèbre à descendre du train et à se cacher dans un village perdu ? Veut-il recommencer sa vie ou en finir ?

Un livre sur le bien et le mal contrebalancé par l'amour, l'espoir et la "bonne chance".

 

ROSA MONTERO : Belle et sombre

 

A sa sortie de l'orphelinat, une petite fille se retrouve au cœur d'une famille de saltimbanques logée dans un hôtel minable. Certains membres de cette famille baignent dans des combines peu flatteuses. Heureusement, pour sublimer le quotidien, il y a la grand-mère respectée par tous et la naine "Airella".

C'est la petite fille qui parle. La frontière entre le réel et l'imaginaire de l'enfant est parfois mince. Un roman d'une poésie rare.  Un beau livre.

 

CARLOS RUIZ ZAFON : La ville de vapeur

 

Série de nouvelles où Barcelone joue un cadre et un acteur essentiel. Evocation dans la brume, la pénombre et le mystère de moments de vie, d'apparitions de filles et de femmes de toutes conditions dont le narrateur observe et partage des fragments d'existence tout au long d'un XXème siècle marqué par les fractures sociales et politiques.

 

 


CARLOS RUIZ ZAFON : A l'ombre du vent

A Barcelone, Daniel dont la mère est décédée et le père libraire de livres anciens, choisi au "cimetière des livres oubliés" un livre "l'ombre du vent" qui sera le livre de sa vie. Devenu adolescent, il fait une recherche sur l'auteur du livre.

Livre monument de renommée internationale qui réunit tous les genres, de la balade dans Barcelone la nuit, au roman policier, c'est magique, raffiné, plein d'humour.

 

CARLOZ RUIZ ZAFON : Marina

Deux adolescents, Oscar et Marina, sont fascinés par l'énigme d'une tombe anonyme gravée d'un mystérieux papillon noir. Ils vont réveiller les fantômes d'une funeste tragédie.

 

Roman captivant dans une Barcelone "baroque et mythique" avec suspens, mystères, aventures… Agréable lecture pour tous les âges.

 

RAMON D'ENFER : Requiem pour un paysan espagnol

 

Témoignage des souffrances de la société paysanne espagnole en Aragon lors de la montée du fascisme qui marquera pour longtemps l'histoire de l'Espagne.


JAVIER CERCAS : L'imposteur

 

L'auteur raconte la vie d'Enric Marco. Celui-ci s'est inventé un passé de déporté au camp de Flossenbürg et a raconté son parcours dans les écoles et les médias. C'est une histoire vraie pleine de mensonges. Quand Benito Bermejo, historien, spécialiste de la déportation dans les camps nazis, dévoile l'imposture, le scandale est mondial. Comment le public a-t-il pu se laisser berner par ce personnage ?

 

LLUIS LLACH : Les femmes de la Principal

 

1893 : le Phylloxera touche l'Espagne. Maria tout juste 20 ans est l'héritière du vaste domaine "la Principal" qu'elle replante en cépages américains. Elle le dirige d'une main de fer, comme le feront sa fille et sa petite fille.

Trois femmes, trois Maria, belles, instruites, au caractère bien trempé, ont dirigé et fait prospérer le domaine sur plus d'un siècle dans une Espagne tourmentée.

 

ISABEL ALLENDE : Plus loin que l'hiver

 

Une histoire rocambolesque avec 3 personnages : Richard, professeur d'université à Brooklyn sexagénaire et vieux garçon, Evelyne une jeune immigrée guatémaltèque sans papiers, et Lucia, la locataire chilienne de Richard. Ils vont vivre une incroyable aventure depuis l'état de New-York jusqu'au Chili dans les terrifiantes années 1970, jusqu'à Rio de Janeiro dans les années 80 et les passeurs mexicains d'aujourd'hui.

 

Une histoire multigénérationnelle d'amitié et de rédemption. Un magnifique roman d'humanité de tolérance et de résilience.